Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans un « flip » immobilier | Blogue LesPAC
flip de maison

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans un « flip » immobilier

Vous aimez rénover et rêvez de vous enrichir en « flippant » une maison ou un condo? Sachez que c’est possible, mais qu’il faut être prêt à y mettre les efforts, et ne pas avoir peur du risque! Voici quelques précautions à prendre et une liste des erreurs à éviter pour que votre « flip » ne tourne pas au « flop ».

Il faut être plus que bricoleur

Pour « flipper » une propriété, il ne s’agit pas d’être bisouneux et de trouver la bonne affaire!  Il faut connaître les bases, s’y connaître en fiscalité et être en mesure de bien évaluer les coûts de rénovation, de permis et de taxes.

Si par souci d’économie, vous souhaitez effectuer vous-même certains travaux, à l’exception des rénovations touchant les installations gazières, électriques et pétrolières, sachez que vous devez habiter la maison ou le condo en question. Si ce n’est pas le cas, vous devez impérativement faire appel aux services d’un entrepreneur général, ou encore, obtenir une licence de constructeur-propriétaire ce qui demande de suivre une formation. Une démarche qui n’est pas à la portée de tous…

Les erreurs les plus fréquentes

1 — Payer trop cher et mal évaluer les coûts de rénovation

Il faut prendre le temps de dénicher la perle rare dans un quartier relativement alléchant pour être en mesure de revendre rapidement. Avant d’acheter, il est préférable de faire appel à un évaluateur agréé et ne pas se fier uniquement à l’évaluation municipale. Pour bien estimer le coût des travaux, mieux vaut s’adresser à un entrepreneur. L’auteur du livre Les flips, Yvan Cournoyer, affirme que si les rénovations ne sont que cosmétiques, on peut penser faire du profit en payant une maison 25 % en deçà du prix du marché. S’il y a des travaux majeurs, il est préférable de viser les 35 %. [1]

2 — Vouloir faire cavalier seul

Si votre but est de vous lancer dans les « flips », il est conseillé de s’entourer d’une équipe d’experts incluant un inspecteur en bâtiment, un évaluateur agréé, un courtier immobilier, un courtier hypothécaire, différents corps de métier, etc. Il faut aussi être à son affaire, gérer l’échéancier de façon serré et surveiller l’évolution du chantier au quotidien pour éviter les erreurs, les délais et les coûts supplémentaires. Comme le temps c’est de l’argent, il faut acheter, rénover et vendre rapidement pour éviter de payer inutilement les frais sur l’hypothèque, les assurances, etc.

3 — Se laisser tenter par des idées de grandeur

Lorsqu’on achète une propriété à bas prix pour la revendre rapidement, ilfaut éviter de surrénover au risque de voir sa marge de profit s’effriter. Les travaux les plus payants concernent la rénovation de la cuisine et de la salle de bain. L’ajout d’une piscine ou d’un spa ajoutera très peu de valeur à la propriété. Avant d’investir dans des rénovations qui seront jugées trop ou pas assez dispendieuses, il faut tenir compte du secteur et du type d’acheteurs qui seront intéressés par la propriété.  

4 — Être trop optimiste

« Le premier piège des investisseurs-flippers est de pécher par excès d’optimisme, prévient Yvan Cournoyer, auteur du livre Les flips et lui-même investisseur dans plusieurs flips immobiliers. Les gens sous-évaluent le prix des matériaux, le coût des travaux, et le temps que ça va prendre pour revendre la maison. Et surtout, ils surévaluent le prix de revente. » [2] Il faut avoir les nerfs solides et envisager le pire des scénarios lorsqu’on s’embarque dans un « flip » puisqu’en rénovation, tout peut arriver!

Finalement, avant d’amorcer les travaux, assurez-vous d’avoir le financement requis, une bonne assurance en cas de pépin et n’hésitez à prévoir un budget pour consulter un fiscaliste qui pourra vous aiguiller pour maximiser votre investissement et éviter de payer des milliers de dollars en impôt.

Pour le reste, il y a LesPAC!


[1] https://www.bnc.ca/particuliers/conseils/maison/renover-mieux-vendre-etes-bien-outille-genre-doperation.html

[2] https://www.bnc.ca/particuliers/conseils/maison/renover-mieux-vendre-etes-bien-outille-genre-doperation.html

Prêt à vous lancer? Rendez-vous sur LesPAC en cliquant ici pour consulter toutes les annonces immobilières disponibles.

Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision. Professionnelle ayant le souci du détail, elle est passionnée de communications et de marketing.

Leave a Reply

Laisser un commentaire