Comment le marché seconde main m’a permis de rembourser mes dettes plus rapidement | Blogue LesPAC

Comment le marché seconde main m’a permis de rembourser mes dettes plus rapidement

En 2015, j’ai accumulé 16 000$ de dettes en raison de mes habitudes de surconsommation. À ce moment, du jour au lendemain, j’ai changé entièrement mon quotidien pour adopter le minimalisme, ce mode de vie qui incite à retourner à l’essentiel. Pendant plusieurs mois, j’ai désencombré l’entièreté de mon appartement de quatre pièces. Cette étape cruciale de mon parcours m’a permis de rembourser mes dettes plus rapidement, grâce à la vente de mes biens sur les petites annonces. Voici comment je m’y suis prise. 

Désencombrer ce qui n’est plus utilisé

Il suffit de regarder autour de soi pour voir quelques objets qu’on n’utilise pas régulièrement, voire jamais! Tous ces biens qu’on accumule avec les années prennent la poussière alors qu’ils pourraient être mis en vente, tout en étant utiles pour une nouvelle personne. Personnellement, dès que je constate que je n’aime plus un meuble, un objet, un vêtement ou même une décoration, je l’affiche sur les petites annonces. Le plus tôt est le mieux! Cela permet de le vendre avant qu’il ne soit démodé ou archaïque. 

Mon astuce: J’ai toujours une boîte de désencombrement prête à remplir. Dès que je veux désencombrer un objet, je le mets dans cette boîte. Au bout d’une semaine ou d’un mois, j’affiche son contenu à un prix honnête et avec de belles photos lumineuses. 

Vendre ses objets rapidement et au meilleur prix

Le secret de ma réussite selon moi, c’est d’avoir fixé le bon prix pour chacun des objets que j’ai mis en ligne. Plutôt que d’afficher un tarif trop élevé pour essayer de faire plus d’argent, j’optais pour un prix plus bas que la moyenne. De cette façon, je vendais mon objet le jour même, plutôt que d’attendre plusieurs jours avant d’obtenir une offre. Cette technique m’a permis de gagner du temps et de garder le rythme dans mon processus de vente. 

Qu’est-ce qui se vend en ligne? Tout! Osez afficher des petits items à 2 $ ou un lot de couvertures pour 10 $, si vous le souhaitez. Vous seriez étonnés de tout ce que j’ai réussi à vendre!

Mon astuce: Prendre des photos lumineuses est essentiel sur les petites annonces. Assurez-vous de les prendre lorsqu’il fait jour et inscrivez les détails importants tels que les grandeurs, le motif de la vente, les dimensions, et ainsi de suite. 

Ma plus belle vente: Un ordinateur de bureau que je n’utilisais pas régulièrement et que j’ai vendu 800$. 

Arrondir ses fins de mois et rembourser ses dettes

Toutes les semaines, je vendais quelques objets et vêtements. Parfois, je faisais 20 $ en une semaine. D’autre fois, je faisais quelques centaines de dollars! Cet argent supplémentaire que j’ai gagné grâce au marché seconde main m’a permis d’arrondir mes fins de mois et, par le fait même, de rembourser mes dettes plus rapidement. Plutôt que d’acheter de nouvelles choses, je conservais chaque dollar à cette fin.

Avec du recul, je regrette de ne pas avoir tenu un registre des ventes réalisées. Aujourd’hui, j’estime la somme gagnée entre 5000 $ et 10 000 $ sur une période de 18 mois. Et tout ça, grâce à la vente des objets qui prenaient la poussière chez moi. Impressionnant, non?

Chaque vente compte

Bref, désencombrer mon appartement m’a permis de me libérer de mes possessions matérielles, mais aussi de gagner de l’argent et de rembourser 16 000$ de dettes plus rapidement. Tout au long de cette période, j’ai mis en vente tout ce qui pouvait avoir une deuxième vie: de mes chaussures à talons jusqu’aux articles décoratifs. 

Le marché seconde main m’a permis de me départir de mes biens pour adopter un mode de vie plus minimaliste. Aussi, il m’a permis de gagner de l’argent pour rembourser mes dettes plus rapidement.

Si vous êtes dans une situation d’endettement ou que vous souhaitez épargner davantage pour un projet, sachez que chaque vente compte. Même l’article vendu 2$ vous rapprochera un peu plus de vos objectifs financiers. Comme le dit le vieil adage: «C’est avec les cennes qu’on fait les piastres»! 

Vicky Payeur

Vicky Payeur, créatrice du blogue Vivre avec moins, auteure du livre «Vivre avec moins, pour faire place à l’essentiel» et adepte de la simplicité et du minimalisme depuis 2015. Grâce à son mode de vie, elle a remboursé 16 000 $ de dettes en vingt-trois mois. Depuis, elle partage ses astuces sur ses différents réseaux sociaux pour inspirer les gens à revenir à l’essentiel.