Toutes les étapes pour vendre et acheter une voiture entre particuliers! | Blogue LesPAC

Toutes les étapes pour vendre et acheter une voiture entre particuliers!

En moyenne, une voiture neuve perd la moitié de sa valeur en trois ans seulement. On n’en parle peu, mais la dépréciation est le coût annuel le plus important d’un véhicule! Voilà donc une excellente raison d’acheter une voiture usagée bien entretenue à condition de connaître toutes les étapes menant à une transaction réussie, tant pour le vendeur que pour l’acheteur.

L’inspection du véhicule ; une première étape très importante

Pour pouvoir fixer un prix de vente ou connaître le prix juste à payer pour un véhicule, il faut d’abord être au courant de l’état réel de la voiture. Pour ce faire, il est fortement conseillé au vendeur de prendre les devants et de mandater un mécanicien accrédité pour faire l’inspection du véhicule avant même sa mise en vente. Ce rapport détaillé donnera l’heure juste à l’acheteur potentiel et validera les prétentions du vendeur. Si un tel rapport n’est pas disponible, il est conseillé à l’acheteur de l’exiger ou de faire inspecter lui-même le véhicule avant de procéder à toute transaction.

L’historique d’entretien et autres documents importants

À titre de vendeur, pensez à regrouper tous les documents qui concernent le véhicule comme les factures d’entretiens et de réparations, le manuel du propriétaire, les documents de garantie, etc. À titre d’acheteur potentiel, si un véhicule vous intéresse, assurez-vous qu’il a été bien entretenu en demandant au vendeur de vous présenter les factures de vidange d’huile et de mises au point, les attestations d’antirouille, les fiches de rappels effectués, etc. Bref, on n’est jamais trop prudent!

S’assurer que le prix de vente est réaliste

Il s’agit d’un paramètre important pour les deux parties qui doivent impérativement faire leurs recherches de comparables sur LesPAC, le Canadian Black Book (CBB) ou sur des sites spécialisés. Comparez le véhicule à vendre à d’autres de la même marque, année, modèle, kilométrage similaire, et qui se trouvent dans votre région. Si vous êtes vendeur, prévoyez une marge de manœuvre pour la négociation surtout si le véhicule a besoin de réparations.

L’essai routier ; ce qu’il faut savoir

Il est conseillé au vendeur d’accompagner l’acheteur potentiel lors de l’essai routier. Avant de partir, le vendeur doit s’assurer que la personne possède un permis de conduire valide, c’est-à-dire qui n’a pas été suspendu, révoqué ou dont le renouvellement n’a pas été payé. Pour éviter des problèmes en cas d’accident ou d’arrestation, il est possible d’effectuer cette vérification en ligne auprès de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ). Des frais de 1,80 $ s’appliquent.

Protéger la transaction pour le bien des deux parties

Lorsque le vendeur et l’acheteur s’entendent pour procéder à la transaction, il est suggéré de rédiger un contrat de vente pour éviter tous malentendus. Le vendeur peut aussi demander un acompte non remboursable dans le cas où l’acheteur changerait d’idée. Voici les éléments à inclure dans le contrat de vente :

  • Le nom complet et les coordonnées du vendeur et de l’acheteur
  • La description du véhicule vendu (numéro de série, marque, modèle, année, kilométrage, utilisation antérieure, condition de la mécanique et de la carrosserie, équipement supplémentaire, caractéristiques de la garantie, etc.)
  • Le montant de l’acompte versé (s’il y a lieu)
  • Le montant total de la transaction
  • Modalités de prise de possession du véhicule.

Vous pouvez aussi télécharger ce contrat de vente réalisé par Protégez-vous.

Procéder au transfert du véhicule et à l’immatriculation

Lorsque vous vendez votre voiture à un particulier, vous en demeurez responsable tant qu’elle n’est pas immatriculée au nom de son nouvel acquéreur. C’est la raison pour laquelle la Société de l’assurance automobile du Québec recommande aux deux parties de se présenter dans un centre de service pour effectuer l’immatriculation. Si vous donnez une procuration à l’acheteur et qu’il omet de faire le transfert des titres à la SAAQ, vous serez tenu responsable en cas d’accident ou autre infraction au Code de la route. 

Ce qu’il faut savoir sur la garantie légale

La Loi sur la protection du consommateur ne s’applique pas entre particuliers. Le Code civil exige toutefois que le vendeur fournisse une « garantie de qualité » à l’acheteur, à défaut de quoi, ce dernier pourra intenter une poursuite si le vendeur refuse de régler le problème à sa satisfaction dans un délai de 3 ans suivant la transaction, d’où l’importance de faire inspecter le véhicule avant sa mise en vente!

Prêt à mettre en vente? Rendez-vous sur LesPAC, en cliquant ici, pour publier votre annonce.

Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision. Professionnelle ayant le souci du détail, elle est passionnée de communications et de marketing.