Une baratte à beurre datant de 1937 à vendre sur LesPAC! | Blogue LesPAC

Une baratte à beurre datant de 1937 à vendre sur LesPAC!

Cette baratte à beurre antique a la capacité de transformer 2 500 livres de crème de lait en beurre grâce à son imposant tonneau en chêne et ses trois baratins en excellente condition. Elle pourrait bien évidemment servir de modèle d’exposition, mais encore mieux, servir à un artisan qui souhaiterait se lancer dans la production artisanale de beurre du terroir… une denrée rare au Québec!

Un destin inachevé

Cette baratte fabriquée en 1937 par la compagnie Alfa Laval, qui existe toujours d’ailleurs, a été récupérée par un antiquaire du côté américain à la demande de son propriétaire, Lionel Bisson.

‘Elle est venue au monde avant moi’, affirme-t-il à la blague avant de poursuivre : ‘Elle vient du Maine. Elle a été utilisée par une petite beurrerie artisanale avant d’être mise de côté et laissée à l’abandon dans une vieille remise.’

Actionnaire de la Fromagerie la Pépite d’Or en Beauce, Lionel Bisson, s’est fait offrir par l’antiquaire de l’acquérir pour l’exposer devant le commerce de Saint-Georges.

‘Elle était malpropre. Je l’ai restaurée en conservant son cachet. J’avais comme projet de l’installer devant la fromagerie sur un bloc de béton et de construire un toit pour la protéger des intempéries, mais finalement, je ne l’ai jamais fait’

Une baratte de type normande

Le mastodonte de deux tonnes n’a jamais quitté la cour arrière de la résidence de Lionel Bisson. Avec son tonneau de 60 pouces de diamètre et ses 108 pouces de long, sans oublier sa manivelle en fonte, cette baratte de type normande vient sans moteur.

‘C’est une baratte électrique, donc le moteur pourrait être remplacé par un acheteur qui voudrait l’utiliser pour produire du beurre artisanal ; un créneau peu exploité au Québec’, indique M. Bisson.

L’homme d’affaires l’a achetée il y a une douzaine d’années à une époque où il s’intéressait à plusieurs objets antiques ayant servi à produire du beurre ou à séparer la crème du lait.

‘J’ai acheté quelques séparateurs à lait ou écrémeuses. J’ai aussi fait l’acquisition d’une baratte à beurre datant de 1890. Elle trône bien fièrement dans notre fromagerie à Saint-Georges.’

Séparer la crème du lait

Le barattage consiste à séparer par un mouvement mécanique les particules de matière grasse contenues dans la crème du petit lait ou lait de beurre. Les particules de matières grasses s’agglomèrent entre elles pour former des grains de beurre qui sont alors extraits de la baratte, lavés et malaxés.

‘Les palettes de bois ou les baratins sont en chêne, alors que de nos jours, elles sont en acier inoxydable, tout comme le reste de la baratte d’ailleurs’, affirme M. Bisson.

Les premières barattes étaient en effet en cuir ou en bois. Plus tard, elles furent fabriquées en céramique ou en grès. Les industrielles d’aujourd’hui sont en métal, et avouons qu’elles ont moins de cachet que celle de Lionel Bisson. À qui la chance?

Rendez-vous sur LesPAC en cliquant ici pour consulter toutes les annonces disponibles.

Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision. Professionnelle ayant le souci du détail, elle est passionnée de communications et de marketing.