Comment préparer sa voiture au printemps | Blogue LesPAC
preparer-sa-voiture-au-printemps

Comment préparer sa voiture au printemps

Ah, le retour des beaux jours au printemps, cette période de l’année où tout le monde retourne jouer dehors. Que ce soit pour une activité physique, une réparation sur la maison ou simplement pour faire une balade en voiture les cheveux au vent, toutes les excuses sont bonnes pour profiter des journées plus longues.

Mais justement, votre véhicule est-il prêt pour la saison chaude? On parle très souvent de la préparation obligatoire de la voiture pour l’hiver, mais on oublie souvent qu’au printemps, la voiture de tous les jours – ou même celle qui dort dans le garage depuis l’automne – a besoin d’un minimum de préparation, ne serait-ce que pour affronter les conditions printanières.

Les routes ont beau avoir perdu leur manteau blanc, les nids-de-poule se multiplient au même rythme que les bourgeons dans les arbres, tandis que la poussière accumulée pendant les mois d’hiver peut avoir une incidence sur la tenue de route de votre voiture.

Prenez le temps de suivre ces étapes simples, il en va de votre sécurité et celle des autres automobilistes sur la route.

Le seul point de contact avec le bitume, les pneus

On ne le répètera jamais assez, les pneus sont probablement les composantes les plus importantes d’une voiture. C’est grâce à ces anneaux de caoutchouc si la voiture peut aborder un virage à haute vitesse, absorber une crevasse sur la chaussée ou simplement de freiner à temps pour éviter un accrochage.  

Même si certains utilisateurs de la route gardent leurs pneus d’hiver montés sur leur automobile en été, il est fortement recommandé de changer les semelles au profit de pneus quatre saisons ou même carrément de pneus d’été, les plus performants pour coller à la route.

Une inspection du train de pneus est de mise pour déceler une fissure ou une bosse causée par un nid-de-poule. Le même exercice s’applique aux roues ou aux jantes en alliage. Avec les routes usées de la belle province, il n’est pas rare d’endommager une roue et si cette dernière a besoin de réparation, il vaut mieux le faire le plus rapidement possible.

Même si la pandémie a considérablement réduit le nombre de kilomètres que nous parcourons chaque jour, l’usure des pneus est à surveiller. Si ceux-ci sont trop usés pour résister à six ou sept mois de conduite estivale, un nouvel ensemble de pneus s’impose. Vous comptez rendre visite à votre mécanicien préféré? Profitez-en pour lui demander de vérifier l’alignement de votre voiture, voire même si des composantes de la suspension sont brisées. On ne sait jamais ce que les dessous de notre véhicule nous réservent après des mois de conduite hivernale.

De bons essuie-glaces, pour une vision optimale

Au retour du beau temps, une inspection des essuie-glaces est également recommandée. Si le caoutchouc s’affaiblit ou qu’il est craqué, il faut les changer. Ce remplacement ne demande pas l’aide d’un spécialiste. Les ancrages d’essuie-glaces sur les véhicules modernes sont très faciles à manipuler. Jetez un coup d’œil au manuel du propriétaire de votre véhicule. Un bon ensemble d’essuie-glaces est primordial pour garantir une vision aussi nette que possible, surtout lorsqu’il pleut!

Une mise au point

Pendant que le technicien installe vos pneus d’été, pourquoi ne pas lui demander de faire une mise au point saisonnière. Une vérification du filtre à air, du niveau des différents fluides, un changement d’huile à moteur et une inspection du compartiment moteur pourrait s’avérer payante plus tard. Une panne est si vite arrivée. Il vaut mieux prévenir que d’attendre l’assistance routière, n’est-ce pas?

Un bon ménage intérieur et extérieur

L’habitacle d’une voiture, c’est comme l’intérieur d’une maison. Si le désordre règne, ce n’est pas agréable. Un bon coup de balayeuse des tapis et des sièges, un lavage de la planche de bord et même des vitres font du bien. Quant à la carrosserie, un lavage et même une cire peuvent prolonger la vie de la voiture, voire même garantir un prix de vente plus élevé lorsque sera venu le temps de changer de véhicule.

Une vérification de la batterie

Depuis le début de la pandémie, les Québécois voyagent beaucoup moins. Ceci a un effet sur la charge de la batterie qui, sous-utilisée, n’a pas le temps d’être rechargée par l’alternateur de la voiture. Une course au dépanneur du coin n’est pas suffisante pour recharger la batterie. De plus, une inspection de celle-ci n’est pas déplacée. Prenez le temps de nettoyer les deux bornes de la batterie si vous vous sentez à l’aise avec cette tâche. Et, le cas échéant, faites-la vérifier par votre garage local. Une batterie plus âgée a tendance à se décharger rapidement.

Et la climatisation, elle fonctionne bien?

Puisque nos étés sont de plus en plus chauds, prenez le temps de faire fonctionner le système d’air climatisé. Il vaut mieux faire réparer celui-ci tout de suite plutôt que d’attendre les journées de canicule du milieu de l’été. Finalement, le filtre à air d’habitacle devrait être changé si ce dernier est usé ou plein de débris ou de poussières. Pour ceux et celles qui doivent composer avec les allergies saisonnières, cette composante toute simple se doit d’être remplacée afin que l’habitacle de la voiture soit « filtré » au possible.

Rendez-vous sur LesPAC pour vendre ou acheter!

Vincent Aubé

Ayant étudié en journalisme à l’Université de Montréal, Vincent Aubé a décidé de joindre l’utile à l’agréable en consacrant sa carrière à couvrir tout ce qui a quatre roues et un volant.