Les essentiels en seconde main pour la pêche | Blogue LesPAC

Les essentiels en seconde main pour la pêche

La pêche est un sport à la portée de tous avec ses équipements de différents prix et qualités, elle offre de belles journées de plein air en famille, entre amis ou simplement avec soi-même.

Si vous désirez vous équiper pour ce sport à petit prix, vous trouverez sur LesPAC une panoplie de cannes, moulinets, puises et appâts.

La canne

En fonction de l’espèce de poisson visé, une canne avec une action légère ou moyenne fera très bien l’affaire pour la truite, le doré, l’achigan et même le brochet. Pour le maskinongé par exemple, il serait préférable de s’équiper d’une canne d’action moyenne ou lourde. Donc pour débuter, une canne d’action légère ou moyenne sera polyvalente et efficace pour déjouer plusieurs espèces de poissons.

Une canne de 6 à 7 pieds de longueur est l’idéal (la plupart des cannes sont de cette longueur).

Le moulinet

Un moulinet ouvert pour débuter est recommandé, car il est plus facile à contrôler. Un moulinet qui peut accueillir une bonne distance de ligne est aussi préférable, car si vous optez pour un fil monofilament, qui est beaucoup plus volumineux, vous pourrez y inséré plus de verges.

Épuisette

Un incontournable si vous ne voulez pas être la personne qui aura perdu le trophée d’une vie! De profondeur plus ou moins différente avec des matériaux différents, les choix ne manquent pas. Dépendamment de l’espèce visée, je recommande une bonne profondeur pour ne pas laisser sortir votre prise hors du filet!

Coffre

Pour ce qui est des coffres pour ranger vos appâts, ce choix vous revient entièrement. Il n’y a pas de bons ou mauvais choix, cela dépendra de ce que vous recherchez comme type de rangement. Pour ma part, j’ai opté pour un coffre souple en tissu avec des séparations de plastique transparent à l’intérieur. Cette option est excellente si vous avez un vaste choix de leurres et que vous voulez les séparer par catégories. Le coffre en tissus a aussi l’avantage de ne pas se briser ou s’ouvrir lorsqu’il tombe, il est par contre un peu plus dispendieux.

Les coffres en plastiques font très bien l’affaire et sont plus pratiques pour trouver ce que l’on cherche rapidement. Une fois dans le feu de l’action, vous serez heureux de pouvoir accéder à votre coffre facilement!

La ligne (le fil)

Il existe plusieurs types de lignes de formats et de qualités différents. L’espèce de poisson visé sera votre point de départ pour le choix. Sachant que le doré, par exemple, est un poisson craintif qui ne se laisse pas berner facilement, il sera préférable de choisir un fil résistant et le moins coloré possible. Vous aurez le choix entre différents matériaux :

  • Le monofilament qui est fait de nylon est l’un des fils les plus anciens. On peut l’utiliser par exemple pour jigger verticalement avec une cuillère ou une pêche en surface pour l’achigan car ce fil a tendance à s’étirer un peu lorsqu’il y a une touche, donc cela laisse le temps au poisson de bien s’accrocher.
  • Le fusionné est de mise pour pêcher avec une canne à action légère ou moyenne dans pratiquement tous les cas. Il est beaucoup plus sensible donc il est excellent pour la pêche au doré, achigans, brochets surtout lorsqu’il est utilisé pour des lancers plus longs car il n’a pas tendance à s’étirer.
  • Le tressé est de mise pour une canne à action lourde. Vous augmentez vos chances d’y faire de plus beaux et longs lancers. Il n’a pas tendance à s’étirer non plus ce qui le rend utile pour la pêche à la traîne par exemple.

En résumé, si vous utilisez une canne à action légère ou moyenne, le fil fusionné serait la meilleure option pour sa polyvalence et sa sensibilité.

Prêts à passer à une autre étape?

Vendez votre matériel pour débutant!

Les outils de base

Pour débuter et vous faciliter la vie avec des remises à l’eau tout en douceur, vous aurez peut-être besoin de ces quelques outils :

  • Une pince « long nose » de petite dimension pour éviter de blesser le poisson. Elle vous servira à retirer l’hameçon de la gueule du poisson advenant le cas où celle-ci serait entrée trop profondément.
  • Un couteau suisse ou un ciseau pour pouvoir couper le fil si nécessaire.
  • Un ruban à mesurer si vous désirez mesurer votre prise avant la remise à l’eau.

Les appâts

Bien évidemment, il reste le choix des appâts. Tout dépend encore une fois de l’espèce qui sera visée. Un nombre incalculable de choix s’offre à vous donc nous irons avec les choix les plus populaires pour cette fois.

  • Appâts vivants : les vers et les sangsues sont les plus populaires et les plus efficaces. On les trouve dans les magasins à grande surface comme Canadian Tire ou dans les dépanneurs et petits marchés du coin.
  • Les poissons-nageurs : différentes marques, styles et dimensions sont disponibles. Pour faire un choix éclairé, il faut tout d’abord déterminer quelles espèces vous désirez ou pouvez pêcher. La longueur de la bavette (si le poisson-nageur en a) servira à déterminer la profondeur qu’il atteindra lorsqu’il sera en mouvement.

Pour la pêche au doré en règle général, je priorise un poisson-nageur qui peut aller à une bonne profondeur. Si je pêche dans 20 pieds d’eau par exemple, je choisis un poisson qui peut aller dans 11 à 15 pieds ce qui me permettra de couvrir les zones prisées par le doré.

Pour la pêche à l’achigan de surface, un poisson de style « popper », une grenouille ou un « spinner bait » sont des excellents choix.

Pour la pêche au brochet cela va dépendre de l’endroit où vous le pêcherez. Par exemple, si vous pêchez dans peu profond avec de longs herbages, une cuillère munie d’un protège-hameçon serait efficace ainsi que tous les leurres énumérés plus haut pour la pêche en surface. Pour les plus grandes profondeurs, un poisson-nageur d’une bonne dimension ou une cuillère serait un choix judicieux.

Ce qu’il faut retenir de toutes ces informations, c’est que la pêche, selon moi, c’est toujours une surprise… Une journée, on peut faire une pêche miraculeuse à un endroit avec un attirail précis et l’autre journée il faudra changer de technique. C’est pour cette raison qu’il est bien d’avoir quelques leurres différents en réserve pour pouvoir déjouer les plus belles prises.

J’espère que ces informations et ces conseils vous auront été utiles. Je vous souhaite une très belle pêche!

Rendez-vous sur LesPAC en cliquant ici pour consulter toutes les annonces disponibles.

Christel Chevalier

Maman d'un beau grand garçon de 8 ans et éducatrice en garderie depuis quelques années, je suis tombée en amour avec la pêche il y a 6 ans. J'y ai trouvé une excellente façon de me ressourcer, de me rapprocher de la nature et de profiter du plein air. Depuis, je pratique la pêche d'été mais aussi la pêche blanche, qui est tout aussi enrichissante. J'ai un groupe Facebook "Pêcher au féminin'' qui réunit de plus en plus de femmes de plusieurs pays dans cette belle aventure qu'est la pêche.

1 Commentaire

  • Michèle Ethier
    22 août 2019 18:58

    Très bonne article qui aidera sûrement les débutants pêcheurs et pêcheuses à se procurer leur premier équipement de pêche .

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire