L’emploi le plus payant n’est pas toujours celui qu’on pense | Blogue LesPAC

L’emploi le plus payant n’est pas toujours celui qu’on pense

Vous venez de décrocher un nouveau poste assorti d’un salaire alléchant ? Ne vous réjouissez pas trop vite.  Pour savoir si vous gagnez vraiment au change, quelques calculs s’imposent.

Lorsqu’on compare des emplois, on a souvent tendance à limiter notre analyse au salaire annuel brut. Mais le poste le plus payant n’est pas nécessairement celui qui, au final, sera réellement le plus rentable. Voici quatre éléments à considérer lorsqu’on évalue la rémunération globale d’un emploi.

Les avantages sociaux : les avantages sociaux peuvent varier grandement d’un employeur à l’autre. Il est pourtant impératif d’en évaluer la valeur, car ils peuvent parfois représenter jusqu’au quart du salaire brut! On inclut là-dedans, entre autres, les assurances collectives, le régime de retraite, les vacances, et les jours de congé pour maladie. Certains employeurs offrent également d’autres avantages qui pourraient alléger votre budget, comme le remboursement d’une partie des frais d’inscription au gym. Voilà qui peut être intéressant !

L’horaire : quelle sera la durée de la semaine de travail? Elle peut varier de 35 à 40 heures selon les milieux, ce qui, bien sûr, a des répercussions directes sur le taux de rémunération horaire. Et qu’en est-il des heures supplémentaires ? Seront-elles payées ou reportées dans une banque de temps ? Dans certains cas, comme dans des postes de gestion par exemple, les heures supplémentaires font carrément partie de la description de tâches.

Les révisions salariales : à quel rythme le salaire sera-t-il révisé ? Tous les trois mois ? Tous les six mois ? Une fois par année ? Et sous quels motifs ? Suivrez-vous une échelle salariale préétablie, ou serez-vous évalué uniquement en fonction de votre performance ? Si vous comptez travailler pour cet employeur pendant plusieurs années, il est important de considérer cet élément. Au bout de cinq ans, deux emplois en apparence similaires au départ pourraient vous mener à des rémunérations bien différentes.

Le transport : ça ne fait pas partie du salaire en tant que tel, mais les dépenses liées au transport ne sont pas à négliger. Devrez-vous vous rendre au travail en voiture ? Il vous faut alors comptabiliser les coûts liés à l’essence, à l’entretien de la voiture (les changements d’huile seront plus fréquents si vous utilisez votre véhicule quotidiennement) et au stationnement (aurez-vous accès à un espace gratuit ?).

Vous voyagerez en transport en commun ? Vous devrez alors acheter un titre mensuel, qui peut s’avérer plus dispendieux si votre nouvel emploi se situe dans une autre ville. Sachez toutefois que certains employeurs remboursent une partie des frais d’achat des titres de transport en commun afin de favoriser leur utilisation.

Bien sûr, lorsque vient le moment de choisir entre deux emplois, on ne devrait pas baser notre décision uniquement sur une question d’argent. Mais si on est incapable de trancher entre deux postes qui semblent équivalents quant au salaire et aux responsabilités, ce petit exercice comptable pourrait vous aider à faire votre choix !

La rémunération globale, bien plus que le salaire

9 facteurs qui influencent votre chèque de paie

Négocier un contrat de travail par écrit

 

Simon

Simon Granger est responsable des contenus chez LesPAC. Il aime le café, le point-virgule et les mots croisés, entre autres.

2 Commentaires

  • Andre Lamontagne
    26 juillet 2015 12:52

    Et le vélo ? on en parle pas ? Pas obliger de dépenser pour se voyager.. mais c certain qu’au Québec c’est telement considéré comme moumoune d’etre actif qu’on prefere tenir cette possibilité pour mort, et pourtant …

    Un emploi est tres payant peu importe le salaire, du moment ou tu arrete de cracher ton cash pour te véhiculer… et ce, été comme hiver.

  • Andre Lamontagne
    26 juillet 2015 12:52

    Et le vélo ? on en parle pas ? Pas obliger de dépenser pour se voyager.. mais c certain qu’au Québec c’est telement considéré comme moumoune d’etre actif qu’on prefere tenir cette possibilité pour mort, et pourtant …

    Un emploi est tres payant peu importe le salaire, du moment ou tu arrete de cracher ton cash pour te véhiculer… et ce, été comme hiver.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire