Acheter un kayak en seconde main : trucs et conseils | Blogue LesPAC
kayak usage

Acheter un kayak en seconde main : trucs et conseils

Avec la pandémie, et les canicules qu’on connait depuis le début de l’été, les kayaks ont la cote, tout comme les canots, les paddle boards, les pontons et tout ce qui permet de jouer dans l’eau! Si vous avez envie de profiter des plans d’eau du Québec, allez faire un tour sur LesPAC pour dénicher un bon kayak d’occasion offert à meilleur prix qu’un modèle neuf. Voici les points à vérifier et un petit guide pour différencier les différents modèles de kayak.

Aperçu des kayaks les plus populaires

Kayak de mer

Les kayaks de mer sont généralement plus longs et possèdent une glisse rapide. Plusieurs de ces modèles sont équipés d’un gouvernail pour contrer la dérive provoquée par le vent ou le courant. De plus, ils comportent des caissons étanches pour transporter de l’équipement en cas d’intempéries ou de dessalement (chavirement).

Kayak de rivière

Les kayaks de rivière sont courts, plus larges et très réactifs. Ils mesurent entre 5 et 7 pieds pour un maximum de maniabilité en eaux vives. Leur forme permet de rapidement changer de direction pour éviter les obstacles. Ils sont munis d’une jupe qui empêche l’eau de pénétrer dans l’habitacle et viennent avec une pagaie double.

kayak récréatif

Les kayaks récréatifs sont conçus pour pagayer en eaux calmes sur des petits lacs ou des rivières tranquilles. Ce type de kayak est plus court (maximum 4 mètres) et plus large. Il est très maniable et convient parfaitement aux débutants.

Le kayak ouvert ou à siège extérieur (sit on top) 

Ce type de kayak est fait pour s’amuser et pagayer près de la rive lorsqu’il fait beau. C’est le kayak idéal pour toute la famille et pour de petites sorties où on ne craint pas de se mouiller… bien au contraire!

Comment choisir le bon kayak?

Kayak de mer, kayak de rivière, kayak récréatif, kayak double, kayak de pêche, kayak à siège(s) extérieur(s) et même kayak gonflable!

Pour faire le bon choix, interrogez-vous sur ces points : 

  • Quel usage ferez-vous de votre kayak?
    • Balades de courte durée
    • Randonnées de longue durée
    • Sorties en eaux vives
    • Excursions de pêche
    • Etc.
  • Sur quel type de plan d’eau comptez-vous pagayer?
    • Petits lacs aux eaux calmes
    • Plans d’eau agités
    • Sur la mer
    • Sur des rivières
    • Etc.
  • Est-ce que la compacité du kayak est importante pour vous?
    • Le kayak gonflable est moins encombrant. Il se dessouffle et se transporte dans le coffre d’une voiture. Par contre, il requiert un certain entretien. Il faut le rincer, le faire sécher et le plier.
    • Le kayak rigide standard en polyéthylène ou en fibre-composite est plus contraignant à transporter, mais il ne requiert aucun entretien après usage.
  • Combien serez-vous à bord de l’embarcation?
    • En solo
    • À deux (double ou tandem)
    • Avec des enfants

La forme du kayak, son poids, sa longueur et sa largeur

Plus un kayak est lourd, plus est il est difficile à manœuvrer. Plus il est long, plus il et rapide. Plus il est large, plus il est stable. Ces trois éléments sont essentiels dans le choix de votre kayak. La forme de la coque influe aussi sur la rapidité, la bonne tenue de cap et les performances du kayak.

Trouver chaussure à son pied

Pour savoir si un kayak vous convient, vous devez idéalement l’essayer. L’ouverture du kayak doit vous permettre de vous faufiler à l’intérieur, et d’en sortir rapidement en cas de dessalement, mais elle doit être assez ajustée pour que votre corps soit maintenu en place avec de bons points d’appui aux fesses, aux hanches, aux genoux et aux pieds pour un meilleur contrôle et plus d’équilibre.

Matériaux

La majorité des kayaks sont fabriqués en polyéthylène, une matière plastique abordable, durable et quasiment incassable. Le manque de rigidité de la coque fait en sorte que ce type de kayak est plus lent que les kayaks en kevlar plus coûteux, ceux en fibre de verre plus légers et ceux en bois, plus fragiles.  

Ce qu’il faut considérer lorsqu’on achète un kayak en seconde main

Il faut s’attarder à l’état de la coque ou de l’hiloire pour s’assurer qu’il n’y a pas de perforation, de déchirure, d’usure excessive ou de détérioration par les ultraviolets. Assurez-vous donc du bon état de la structure et de la dérive ou du gouvernail.

Et avant de partir sur l’eau, ayez toujours l’équipement adéquat et une veste de flottaison confortable qui ne gênent pas vos mouvements!

Cliquez ici pour effectuer une recherche de kayak à vendre dans votre région!

Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision. Professionnelle ayant le souci du détail, elle est passionnée de communications et de marketing.

Leave a Reply

Laisser un commentaire