Conseils d’achat pour faire l’acquisition de skis (ou planche à neige) de seconde main | Blogue LesPAC

Conseils d’achat pour faire l’acquisition de skis (ou planche à neige) de seconde main

L’offre est grande en matière d’équipement de ski ou de planche à neige d’où l’importance de savoir comment bien choisir ce qui vous convient, ou qui convient à vos enfants, en fonction de critères comme le calibre, le style de ski, la taille et les conditions de glisse.

Autre facteur important : le budget. Comme les enfants grandissent rapidement, il peut être avantageux d’acheter en seconde main.

Voici quelques conseils à garder en tête avant d’amorcer vos recherches sur LesPAC.

Définir le calibre

Pour faire le bon choix d’équipement, et éviter d’affronter les pistes avec des skis trop performants — ou pas suffisamment — évaluez de façon honnête votre niveau de pratique, et non celui que vous souhaitez acquérir au fil des ans.

Êtes-vous débutant, intermédiaire, avancé, expert? Il faut d’abord répondre à cette question.

Quel type de skieur êtes-vous ?

Êtes-vous un skieur récréatif qui préconise les pentes au quotient de difficulté moyen à dévaler de façon modérée, ou au contraire, êtes-vous un adepte de performance et de vitesse? Faites-vous du sous-bois, des bosses ou encore des figures de style?

Choisir la bonne catégorie de skis

Si vous êtes un skieur de type récréatif, optez pour des skis alpins de piste plutôt courts au patin étroit (73-74 mm) pour une meilleure réactivité et des spatules relativement larges et courtes pour faciliter les virages et réduire les vibrations.

Si vous êtes un skieur qui aime expérimenter tous les types de terrain et conditions de neige, choisissez des skis alpins tout-terrain avec un patin d’une largeur moyenne (environ 80 mm) et une spatule plus longue que les skis de piste pour améliorer la portance en neige molle.

Si vous êtes un adepte de vitesse et de poudreuse, optez pour des skis alpins hors-piste ou freerider, c’est-à-dire des skis avec un patin large (90-95 mm) et des spatules longues et larges pour faciliter la portance en poudreuse. Par contre sur piste, le ski sera beaucoup moins vif et moins maniable.

Pour les férus de parcs à neige, il faut choisir des skis alpins freestyle, c’est-à-dire des skis à double spatule (rond aux deux extrémités) pour pouvoir skier et se réceptionner dans les deux sens.

Choisir la bonne longueur de ski

Plus les skis sont courts, plus ils seront maniables. Ils sont donc à privilégier pour les débutants qui devront choisir des skis plus courts que leur taille (retirer entre 5 et 10 cm). Plus les skis sont longs, plus ils seront stables, mais nécessiteront un skieur en contrôle. Un skieur plutôt expérimenté ajoutera à sa taille entre 5 et 10 centimètres.

Skis alpins de piste : achetez des skis qui font votre taille si vous êtes expert, retranchez 7 cm à votre taille si vous êtes de calibre intermédiaire et retranchez 10 cm à votre taille si vous êtes débutant.

Skis alpins tout-terrain : ajoutez 5 cm à votre taille si vous êtes expert, retranchez 5 cm à votre taille si vous êtes intermédiaire et retranchez 10 cm à votre taille si vous êtes débutant.

Skis alpins hors-piste : ajoutez 5 cm à votre taille si vous êtes expert, prenez des skis de votre taille si vous êtes intermédiaire et retranchez 5 cm à votre taille si vous êtes débutant.

Skis en seconde main — avantages :

  • Lorsque vous achetez des skis usagés, ils viennent avec les fixations, ce qui peut représenter un net avantage. Il est préférable de les faire ajuster en fonction du poids avant de les utiliser.
  • Comme il ne s’agit pas du plus récent modèle, vous économisez sur le prix. Pour ne rien perdre de la performance, faites-les aiguiser s’il y a de la rouille sur les carres du ski et si elles ne sont plus coupantes lorsque vous passez votre doigt dessus. Une bonne cire peut aussi être requise. Plus le ski blanchit, moins il y a de cire. Passez votre ongle sur le plateau du ski pour voir si vous y laissez une marque. Si la réponse est non, un cirage est requis.

Planche à neige : à peu près les mêmes règles s’appliquent 

Comme le ski, l’équipement de planche à neige, doit être adapté au calibre du planchiste, au poids et à la taille.

Plus la planche est souple, plus elle sera maniable et facile à contrôler, c’est qui est idéal pour les planchistes débutants. Les fixations devront aussi être souples pour permettre une plus grande liberté de mouvement.

À l’inverse, un planchiste expérimenté préfèrera une planche à neige plus rigide et plus nerveuse et des fixations aussi rigides pour une plus grande réactivité.

Renseignez-vous également sur le confort des bottes. Elles offrent différents niveaux de rigidité en fonction du calibre du planchiste.

Bon magasinage sur LesPAC !

Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision. Professionnelle ayant le souci du détail, elle est passionnée de communications et de marketing.

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire