« Ben voyons, un char ça coûte pas cher ! » | Blogue LesPAC

« Ben voyons, un char ça coûte pas cher ! »

C’est le type de réplique qu’un adolescent pourrait servir à sa mère ou à son père.

C’est plutôt vrai si on considère uniquement le coût d’achat du véhicule.

Le problème, c’est qu’il faut aussi payer le carburant, l’entretien, les assurances, le permis de conduire, les immatriculations, les taxes à l’achat, et tenir compte du coût de financement.

Ce qui risque de coûter le plus cher à un jeune conducteur qui détient une voiture usagée, ce sont les réparations et le coût des assurances.  Les jeunes conducteurs de moins de 25 ans paient habituellement une prime plus élevée que la moyenne, et c’est encore plus vrai pour les garçons.

Quelque chose d’insolite, que l’on ne lit jamais nulle part, et pourtant : les coûts de remorquage. Ça l’air bizarre de dire ça, mais ma belle-fille a pris le clos 3 fois au cours de sa première année de conduite. Résultat : 3 belles factures de 200 $ chacune.

Son manque d’expérience l’a aussi amené à confier les réparations de son véhicule à un garagiste peu scrupuleux qui lui a monté un « bill » tout à fait incroyable.

Alors jeunes lecteurs, qui en êtes à vos premières armes en matière de conduite, je vous invite à vous rendre sur le site de la CAA (http://www.caa.ca/fr/driving-costs/) et à télécharger la brochure intitulée « Coûts d’utilisation d’une automobile »

Source : CAA

 

Diane

Passionnée par les communications et les réseaux sociaux, Diane croque dans la vie à pleines dents, aime les gens et prend son rôle de citoyenne éco-responsable très au sérieux. Dès qu'elle le peut, elle achète local et partage ses valeurs avec un enthousiasme sans égal.

Leave a Reply

Leave a Reply