Avoir un animal de compagnie en appartement : est-ce vraiment une bonne idée? | Blogue LesPAC

Avoir un animal de compagnie en appartement : est-ce vraiment une bonne idée?

Avant même d’envisager la possibilité d’adopter un animal de compagnie, assurez-vous que votre bail ou les règlements de votre immeuble n’interdisent pas les animaux. Sachez que le propriétaire des lieux peut choisir d’indiquer dans le bail qu’il refuse tout animal ou certains animaux dans le logement.

Si vous avez le feu vert de votre propriétaire pour posséder un chat, un chien ou tout autre animal domestique, voici quelques aspects à considérer.

Un chien en appartement? Oui, mais…

D’entrée de jeu, si vous travaillez du matin au soir, et que vous êtes peu disponible en soirée, vous devriez songer à adopter un autre animal que le chien. Si vous avez du temps à consacrer à un fidèle compagnon, assurez-vous qu’il ait le caractère pour vivre en appartement. Attardez-vous davantage à son comportement qu’à sa taille!

En effet, les chiens à la personnalité calme ou plutôt flâneuse s’accommodent bien d’une vie en appartement qu’ils soient petits ou grands. C’est le cas notamment du Shih Tzu, du bouledogue anglais, de l’Akita et même du Saint-Bernard. Il y a aussi le polyvalent Cavalier King Charles qui s’adapte aussi bien à un mode de vie paisible en appartement qu’à un rythme plus actif en maison avec cour arrière.

Les chiens qui ont besoin de dépenser beaucoup d’énergie ou qui apprécient les grands espaces sont des races à éviter en appartement. Le Jack Russell ou le Husky, par exemple, se sentiront plus à l’aise de vivre dans une maison avec une grande cour arrière où ils pourront sauter et courir à leur aise.

Bref, ce qu’il faut retenir, c’est que l’espace restreint d’un appartement n’est pas nécessairement un frein à l’adoption d’un chien. Il faut surtout tenir compte de sa nature et de son comportement.

Plus un chien a besoin d’activité physique dans une journée, moins il sera adapté à la vie en appartement… à moins, bien sûr, d’être pour lui un maître très présent et de le faire sortir plusieurs fois par jour!

Et le chat dans tout ça?

Le chat supporte très bien la vie en appartement. Il est tout de même recommandé d’adopter un chat qui n’a jamais goûté aux joies de l’extérieur. S’il a déjà vécu dans un endroit où il était autorisé à sortir, il aura plus de mal à s’adapter à la vie entre quatre murs.

Même s’il est de nature indépendante, le chat a quand même besoin de stimulation. Pour éviter qu’il s’ennuie, vous pouvez vous procurer un arbre à chat que vous pourriez placer devant une fenêtre, par exemple. Il y a fort à parier qu’il s’installera aux premières loges pour observer ce qui se passe à l’extérieur.

Vous pouvez aussi mettre des jouets à sa disposition pour stimuler son instinct de chasseur et prendre le temps de jouer avec lui, ne serait-ce que 5 à 10 minutes par jour.

Adaptez l’environnement et aidez l’animal à s’acclimater

Si votre espace à la maison est restreint et que vous avez un gros chien, optez pour une décoration épurée au sol pour lui laisser de l’espace pour circuler sans tout accrocher. C’est aussi vrai pour les chats qui ont tendance à grimper, souvent même jusque sur le frigo ou les armoires! Gare aux bibelots et aux fenêtres d’où votre animal pourrait chuter.

Assurez-vous de respecter les règlements de propreté et de quiétude qui s’appliquent à votre immeuble. Vos voisins pourraient, par exemple, porter plainte si des odeurs nauséabondes se dégagent de votre logement, ou si votre animal fait ses besoins dans les aires communes ou encore s’il constitue une nuisance sonore.

Soyez patient avec votre animal qui devra peut-être s’habituer à vivre en appartement, en particulier les chiens, qui devront apprendre à ne pas faire leurs besoins n’importe où et à ne pas japper pour un rien.

Les autres animaux à considérer en appartement

Outre le chien et le chat, certains petits animaux sont à considérer en appartement.

Voici quelques exemples :

Le cochon d’Inde : de nature sociable et affectueuse, ce petit rongeur ne mord pas et ne sent pas mauvais.

Le lapin nain : également de nature sociable et affectueuse, il est doux et très propre. Il a besoin de sortir de sa cage plusieurs heures par jour pour explorer son environnement.

Le dragon barbu : de nature calme et sociable, le dragon barbu est un reptile à sang froid bien sympathique qui accepte volontiers de se faire prendre. Il a par contre besoin d’un terrarium adapté avec une lampe chauffante et une lampe UVA/UVB et son alimentation, à base d’insectes, nécessite des allers-retours fréquents à l’animalerie.

Le hérisson : de nature assez solitaire, il aime bien s’amuser dans sa petite roue et il est très mignon à observer.

Le furet : de nature joyeuse, le furet est très joueur, mais il peut aussi mordre. Il dort de 16 à 20 heures par jour, ce qui en fait un animal tranquille. Son odeur musquée naturelle peut par contre déplaire à certains.

Le chinchilla : de nature encore plus sociable que le hamster ou le rat, ce petit rongeur a besoin d’une grande cage pour se dégourdir. Comme il est de type nocturne, oreilles sensibles s’abstenir!

Rendez-vous sur LesPAC en cliquant ici pour consulter toutes les annonces disponibles.

Marie-Claude Veillette

Journaliste généraliste depuis 20 ans, Marie-Claude a travaillé tour à tour à la radio et à la télévision. Professionnelle ayant le souci du détail, elle est passionnée de communications et de marketing.